Pour revenir á la page d'accueil Lieux Lieux Recommander ce site      

Aide á la pratique

Les techniques utilisées dans le Qi Gong sont simples.

  1. des mouvements lents, doux et harmonieux,
  2. des postures de calme intérieur, debout ou assis, appelées travail "statique" ou "méditation".

Les mouvements sont pratiqués en association avec des points de concentration ayant une référence énergétique dans la médecine traditionnelle chinoise (points d'acupuncture, organes internes, méridiens) et de mises en mouvement de l'énergie en accord avec la respiration.
Ainsi :

  1. l'attention est posée sur ce que l'on est en train de faire, l'instant présent
  2. le plaisir que l'on a à sentir le mouvement naturel naître en soi.
  3. L'énergie s'équilibre à l'intérieur du corps et permet de garder ou retrouver la santé.
  4.  L'esprit se calme et trouve ses ressources.
  5. L'unité corps-énergie-esprit apaise le stress en excès.

Le calme, la souplesse et la vision positive de la vie sont stimulés , notre créativité éveillée.
La pratique du Qi Gong s'adresse réellement à tous et à tout âges de la vie.

 

 En tant qu’enseignant de Qi Gong les débutants nous posent très souvent la question de la différence entre le Tai Ji Quan et le Qi Gong? »

 

En Chine, c’est pourtant une question pratiquement inexistante et ce, pour des raisons simples : Le Taijiquan est un art martial. Le terme quan signifie « combat ».

Aujourd’hui, il arrive qu’on abandonne son côté martial pour en faire une « gymnastique santé » populaire chez les personnes âgées et c’est la raison pour laquelle on le confond souvent au Qigong

 

Cependant, le Qigong diffère largement de celui-ci. Le Qigong regroupe un ensemble de techniques respiratoires, corporelles, méditatives pratiquées spécifiquement pour la culture du corps et de l’esprit.

Pour être bref, si les mouvements du Taijiquan correspondent précisément à des techniques martiales d’attaques et de défenses, les mouvements du Qigong sont précisément choisis et organisés pour entrer en contact avec le Qi, développer la sensation de Qi ou diriger le Qi dans le corps. Si les visualisations sont moins présentes dans le taiji, elle constitue un élément clé de la pratique du Qigong.

 

Voici un tableau simple permettant d’identifier les différences majeures dans la pratique du Taiji et du Qigong :

Taiji

Qigong

Nombreux mouvements et déplacements.

Peu de mouvement.

Mouvements en constituent la base de la pratique

Mouvements ne consistent qu’en une des composantes de la pratique

Les mouvements correspondent à des techniques d’attaques et de défenses

Les mouvements servent à diriger et guider le Qi

Peu de visualisations

Beaucoup de visualisations

Les visualisations aident la pratique

Les visualisations sont la base de la   pratique.

Les visualisations servent à mieux effectuer les techniques martiales (ex. : imaginer un adversaire)

Les visualisations servent à entrer en contact avec le Qi, le diriger dans le corps.

Fait référence à la notion de Qi, comme puissance interne pouvant être appliquée dans les techniques martiales.

Cultiver le Qi constitue le fondement du Qigong

 

Ainsi le Qigong regroupe des exercices de méditation, visualisation, respiration et gymnastique en un système élaboré spécifiquement pour la culture du corps et de l’esprit.